MENETROL

MENETROL

MENETROL

Comment ?

mercredi 3 juillet 2013

Engagement

Ménétrol s’est engagé dans une démarche de gestion éco-responsable des espaces verts afin de tendre vers le "zéro phyto". L’entretien des espaces verts, c’est bien entendu les plantations et leur entretien, mais c’est aussi, le fauchage, la tonte et le désherbage.

Depuis 2008, Ménétrol a diminué sa consommation de produits phytosanitaires de 94 % ! Seuls le stade et le cimetière restent désherbés chimiquement. La démarche a réellement commencée en 2009 avec l’organisation d’une formation aux risques phytosanitaires à l’intention des employés communaux (animée par la Fredon Auvergne).

2010

Deux désherbages sur trois ont été réalisés "à la binette et à la main". D’autres alternatives complémentaires ont été mises en œuvre afin d’empêcher les plantes indésirables de pousser (paillage, bâchage...). Désormais, la commune conserve les différentes tailles des arbres et leur broyage lui permet de réaliser son propre paillis (largement utilisé dans les différents espaces verts). Le fleurissement durable a également été initié (ex et photo d’un nouvel aménagement : mur après la voie ferrée vers les bâtiments Dom’aulim).

2011

L’ensemble des murs des trottoirs goudronnés ont été désherbé manuellement, ou thermiquement. La commune avait préalablement expérimenté le désherbage thermique (prestataire extérieur) sur ¾ des rues. Et cette solution alternative aux produits phytosanitaires s’avérant satisfaisante, elle a décidé de se doter de son propre matériel, à savoir un désherbeur thermique (coût : 780 €), en appoint du désherbage manuel.



Un état des lieux des pratiques actuelles (modes de désherbage, type de revêtement, proximité d’un point d’eau…) a également été réalisé ainsi que la mise en place d’un plan de désherbage et du suivi des pratiques au fil du temps.

Enfin, la municipalité a décidé d’expérimenter un fleurissement des trottoirs et des pieds de murs sur deux rues principales choisies comme rue pilotes de ce projet. Les habitants peuvent s’impliquer s’ils le souhaitent (choix, des espèces, réalisation, …). Ainsi Ménétrol est non seulement "moins pollué", mais en plus des espèces fleuries se mélangent aux espèces "visuellement" moins bien tolérées, rendant ainsi cette mesure moins impopulaire... (cf rubrique en cliquant ici).

A cette occasion, un arrêté interdisant l’utilisation de désherbant sur les voies publiques a été signé (pour le visualiser, cliquer ici).

2012

Première commune à adhérer dans le département du Puy-de-Dôme à la charte d’entretien des espaces publics, Ménétrol a eu l’honneur d’accueillir le mercredi 20 juin la cérémonie de labellisation des communes du PUY-DE-DOME concernant cette charte. La commune a été labellisée et est l’une des 4 communes du Puy de Dôme à avoir obtenu le niveau 2 de la charte d’entretien des espaces publics !



Il existe trois niveaux d’engagement
- Niveau 1 : Traiter mieux,
- Niveau 2 : Traiter moins,
- Niveau 3 : Ne plus traiter chimiquement.

Retrouvez plus d’informations sur le site Internet national dédié à la Charte d’entretien des espaces publics en cliquant ici.



Enfin, retrouvez l’article complet sur cette remise de label à Ménétrol ainsi que le reportage de France 3 Auvergne en cliquant ici.

La suite…

Pour l’année 2013 sont prévus :
-  l’aménagement des pieds de panneaux avec un mélange de type jachère fleurie ;
-  l’aménagement d’un rond-point avec un mélange de bulbes permettant de diminuer ainsi le nombre de tontes annuelle ;
-  le fleurissement en pieds de murs de la rue Champ Bernard avec la mise en place de semis le long du mur (type jachère) ;
-  le test de nouvelles méthodes de désherbage (herse mécanique, brosse métallique rotative à adapter sur un coupe bordure, débroussailleuse Réciprocateur…). Chaque année, un bilan, un retour d’expériences et de nouvelles idées sont évalués pour pérenniser ce projet.

Bien entendu, communication et sensibilisation continuent (bulletins municipaux, site internet, éco-printemps, labellisation "2 feuilles") afin de présenter la démarche, sa nécessité et de notamment faire accepter la végétation spontanée aux Mitrodaires. Et pourquoi pas convaincre les habitants de faire de même chez-eux !

 


ARRETE_fleurissement.pdf